Logo du réseau de recherche en santé de la vision Logo du fonds de la recherche du Québec - santé

Lauréats du Prix Réseau vision 2015-2016


Photo HosniCherif_240X240

Hosni Cherif
Étudiant au doctorat, École d’optométrie de l’Université de Montréal
Laboratoire : Dr Jean François Bouchard

Article : Hosni Cherif, Anteneh Argaw, Bruno Cécyre, Alex Bouchard, Jonathan Gagnon, Pasha Javadi. 2015. Role of GPR55 during Axon Growth and Target Innervation. eNeuro. 2015 Sep-Oct; 2(5): ENEURO.0011-15.2015

Hosni Chérif est titulaire d’un baccalauréat en Biochimie de l’Université du Québec à Montréal.

Il a été initié au domaine de la recherche en vision lors d’un stage de fin d’études dans le laboratoire du Dr Jean-François Bouchard. C’est à cet endroit qu’il poursuit ses études aux cycles supérieurs dans le programme de doctorat en sciences de la vision à l’École d’optométrie de l’Université de Montréal. Il est maintenant étudiant finissant au doctorat (passage direct au doctorat en 2013) et il étudie, pour la première fois, l’implication des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) dans la croissance et le guidage des axones des cellules ganglionnaires de la rétine lors de la formation des circuits visuels au cours du développement.

Hosni a reçu une bourse de recrutement du Réseau de recherche en santé de la vision (RRSV), une bourse conjointe de doctorat de la Faculté des études supérieures et postdoctorale et  de l’École d’optométrie (FESP-EOUM) ainsi que cinq bourses d’excellence du programme en sciences de la vision. Il a présenté son projet à maintes reprises dans plusieurs conférences scientifiques nationales et internationales et l’excellence de son travail a été confirmée par l’attribution de deux prix par le RRSV pour la meilleure présentation par affiche en 2011 et 2012.

 *    *    *

 

Gauvin, Mathieu_240X240

Mathieu Gauvin
Étudiant au doctorat, Université McGill
Laboratoire: Pierre Lachapelle et Jean-Marc Lina

Article : Mathieu Gauvin; John M. Little; Jean-Marc Lina; Pierre Lachapelle. Functional decomposition of the human ERG based on the discrete wavelet transform. Journal of Vision December 2015, Vol.15, 14.

Mathieu Gauvin a obtenu son baccalauréat en génie électrique en se spécialisant dans le domaine biomédical. Tout en poursuivant son baccalauréat à l’École de technologie supérieure, il était déjà activement impliqué dans plusieurs projets de recherche biomédicale: pour le Centre de Recherche en Neurospychologie et Cognition (CERNEC) travaillant sur le recalage d’images IRM et EEG; pour l’Institut Neurologique de Montréal (MNI) à travailler sur la localisation mathématique de pointes épileptiques; et pour l’Institut de recherche du CUSM à travailler sur des stratégies mathématiques novatrices pour étudier l’électrorétinogramme (ERG) sous la supervision du Dr Pierre Lachapelle et du Dr Jean-Marc Lina.

Le dernier projet a cristallisé son désir de poursuivre ses recherches au niveau des études supérieures dans le programme intégré en neurosciences à l’Université McGill, où il a reçu une bourse de recrutement du Réseau Vision. Il est maintenant étudiant au doctorat (passage direct au doctorat en 2013) dans le laboratoire du Dr Lachapelle et il est cosupervisé par le Dr Jean-Marc Lina. Son projet applique des outils mathématiques de pointe pour l’analyse du signal ERG et répond à une question importante: est-ce que les approches analytiques avancées peuvent révéler des informations supplémentaires utiles dans les enregistrements ERG? Le projet de thèse de Mathieu suggère que les analyses temps-fréquence pourraient significativement améliorer l’utilité de l’ERG dans la recherche de base et en cliniques en fournissant davantage de descripteurs utiles et reproductibles.

Mathieu est actuellement financé par une bourse de recherche de doctorat du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et a reçu deux bourses d’excellence du programme intégré en neurosciences. Son travail a été présenté dans de nombreuses conférences scientifiques et symposiums internationaux où il a reçu plusieurs prix, dont le prestigieux prix d’Eberhard Dodt donné par la société internationale pour l’électrophysiologie clinique de la vision (ISCEV).

 *    *    *

 

PM_240X240

Pierre Mattar
Stagiaire postdoctoral, Université de Montréal
Laboratoire : Dr Michel Cayouette

Article : Pierre Mattar, Johan Ericson, Seth Blackshaw, Michel Cayouette. A Conserved Regulatory Logic Controls Temporal Identity in Mouse Neural Progenitors. Neuron 85, 497–504, February 4, 2015.

Pierre Mattar a travaillé en biologie moléculaire pendant 15 ans. Il a d’abord complété un baccalauréat «d’honneur» en génétique, suivi d’une maîtrise en Microbiologie et Immunologie à Western University à London, Ontario. Son superviseur était Dr. Gregory A. Dekaban. Il est ensuite allé à l’Université de Calgary pour ses études doctorales, où il a joint le laboratoire du Dre. Carol Schuurmans. Il y a étudié le développement du cerveau, et le cortex cérébral en particulier. En 2008, il rencontre Michel Cayouette lors d’une réunion scientifique. Très intéressé par le travail du Dr Cayouette sur le facteur de transcription Ikaros (Ikzf1) et son rôle dans le développement de la rétine, Pierre se joint au laboratoire en 2010 pour continuer ce projet.