Logo du réseau de recherche en santé de la vision Logo du fonds de la recherche du Québec - santé

Les conférenciers des Réunions virtuelles du RRSV 20-21

4 DÉCEMBRE 2020


CONFÉRENCIER INVITÉ – Axe Rétine et segment postérieur

David_Attwell_v2

 

 

 

David Attwell, PhD
Jodrell Professeur de physiologie
University College London, Royaume-Uni

David Attwell a obtenu un premier diplôme en physique à Oxford, puis a fait un doctorat sur l’électrophysiologie des cellules neuronales et musculaires avec Julian Jack. Après un post-doc de deux ans à Berkeley à étudier la rétine avec Frank Werblin, il a rejoint le département de physiologie à l’Université College London au Royaume-Uni à titre de professeur – chercheur.

Le laboratoire Attwell étudie un large éventail de sujets, notamment les propriétés des cellules gliales, les transporteurs de glutamate, les accidents vasculaires cérébraux, la formation de myéline par les oligodendrocytes, et l’approvisionnement en énergie cérébrale, et contrôle du flux sanguin cérébral, et à la façon dont l’apport énergétique du cerveau est contrôlé. Il a été nommé membre de la Royal Society en 2001.

Titre: The role of pericytes in brain and retinal ischaemia and Alzheimer’s disease

Résumé: Brain and retina blood flow is regulated to ensure adequate power for neuronal computation. Blood flow is increased to areas where neurons are active, and this increase underlies non-invasive brain imaging using BOLD fMRI. Blood flow is controlled at the arteriole level by smooth muscle, but there is controversy over whether it is also regulated by pericytes at the capillary level. I will demonstrate that neuronal activity mainly increases cerebral blood flow by dilating capillaries via pericytes, that this involves signalling via astrocytes, and that dilation of capillaries and dilation of arterioles are mediated by different messengers. Ischaemia leads to pericytes constricting and dying, thus producing a long-lasting decrease of blood flow, making pericytes a therapeutic target in stroke. I will show that similar events occur in Alzheimer’s Disease.

 

29 JANVIER 2021


CONFERENCIÈRE INVITÉE – Axe Déficience visuelle et réadaptation

id_2021_v2

 

 

 

Aurélie Calabrese, PhD
Scientifique junior
Université Côte d’Azur, Inria, Équipe Projet Biovision, Sophia Antipolis, France

Aurélie Calabrèse est une psychophysicienne spécialisée en neurosciences visuelles dotée d’une forte expertise clinique. Ses recherches portent sur la compréhension des facteurs sous-jacents du déficit de lecture induit par la perte du champ visuel central, avec la volonté d’améliorer encore les méthodes actuelles de diagnostic, de rééducation et de technologie d’assistance. Après son doctorat en 2011 à l’Université d’Aix-Marseille (France), elle rejoint le Laboratoire de recherche en basse vision pour un post-doctorat de 5 ans (Université du Minnesota, USA), suivi d’un post-doctorat de 2 ans dans le Laboratoire de Psychologie Cognitive (CNRS – Université Aix-Marseille).

En 2019, elle rejoint l’Équipe Biovision d’Inria en tant que scientifique junior. Récemment, elle a étudié comment les propriétés psycholinguistiques du texte peuvent influencer la lecture avec une vision dégradée.

Titre: Automated text simplification as a reading aid for low-vision individuals

Résumé: Supporting the development of new and more effective assistive technology to help low vision is an important and timely issue, with massive potential implications for social and rehabilitation practices. In this presentation, I will introduce text simplification as a potential reading aid to help improve reading performance for individuals with Central visual Field Loss (CFL). First, I will introduce the concept of text complexity, explained from a psycholinguistic point-of-view. I will also demonstrate how it can be relevant to research on reading with maculopathies. Then I will present a series of experiments that investigate what makes a text especially complex when reading with CFL, by assessing the effect of lexical properties on reading speed. We will focus on three word properties: frequency, orthographic similarity and length. I will conclude on the relevance of this work to design text simplification tools, customized to this specific needs of CFL readers, to be used as an efficient reading aid.

26 MARS 2021


CONFERENCIER INVITÉ – Axe Cornée et segment antérieur

James Chodosh_Tux_cropped_v2

 

 

 

James Chodosh, MD, MPH 
Edith Ives Cogan Professeur en Ophtalmologie
Massachussetts Eye and Ear – Harvard Medical School, États-Unis

James Chodosh, MD, MPH est le professeur Edith Ives Cogan en Ophtalmologie au Harvard Medical School (HMS). Il est vice-président pour l’éducation, directeur de la diversité et de l’inclusion, directeur associé du service de la cornée et de la chirurgie réfractive, directeur associé de l’Infectious Disease Institute, directeur du Boston Keratoprosthesis et directeur du service des brûlures oculaires au Mass, Eye and Ear , une filiale de HMS. Il est également membre du programme de doctorat HMS en virologie.

Le Dr Chodosh a complété sa résidence en ophtalmologie au Baylor College of Medicine. Il a obtenu une bourse de recherche clinique sur les maladies de la cornée au Bascom Palmer Eye Institute, une bourse de recherche postdoctorale en virologie et biologie moléculaire et maladies infectieuses au St. Jude Children’s Research Hospital. Dr Chodosh a complété une maîtrise en santé publique à l’Université de l’Oklahoma.

Il est récipiendaire du Alcon Research Institute Award et de quatre prix de Research to Prevent Blindness. Il a été président de la section d’étude des NIH sur les maladies oculaires antérieures, du Conseil consultatif national des yeux du NIH et est actuellement président du comité consultatif des médicaments dermatologiques et ophtalmiques de la FDA.

Le Dr Chodosh a publié plus de 300 articles et chapitres de livres évalués par des pairs et est co-rédacteur en chef du British Journal of Ophthalmology. Il a personnellement formé plus de 60 boursiers cliniques en cornée. Il est internationalement connu et respecté pour ses travaux sur la génomique virale et la pathogenèse et son programme de recherche fondamentale a été continuellement financé par les NIH depuis 1996. Il est l’auteur principal des pages Web de l’American Academy of Ophthalmology sur la COVID-19 qui ont recueilli plus de 1,5 million de vues.

Ses principaux intérêts cliniques comprennent les maladies oculaires infectieuses, les lésions chimiques oculaires, le syndrome de Stevens Johnson et la restauration de cas apparemment désespérés de cécité cornéenne avec la kératoprothèse de Boston.

Titre: COVID-19/20/21 and the EYE 

Résumé: In addition to the tragic loss of life, stoppages in clinical care, and damaged local and national economies, the COVID-19 pandemic has spawned an unprecedented avalanche of peer-reviewed medical and scientific publications. In particular, the ophthalmic literature has been awash with COVID-19 reports. This presentation will review the spectrum of disease associated with COVID-19, with a focus on the biology of the ocular surface and the putative ocular complications of the infection.

21 MAI 2021


CONFERENCIER INVITÉ – Axe Cerveau et perception

sqr_pack

 

 

 

Christopher Pack, PhD
Professeur agrégé au Département de neurologie et neurochirurgie 
Le Neuro (Institut-Hôpital neurologique de Montréal), Université McGill, Canada

Le Pr Pack étudie le cortex cérébral afin de trouver de quelle façon les neurones communiquent l’information au sujet du monde visuel. L’enregistrement par microélectrodes de neurones individuels met en lumière les échanges entre eux, selon une sorte de code qui n’est rien d’autre que le logiciel rendant le matériel du cerveau capable de vision. Une partie de ce code est simple à comprendre si l’on connaît les statistiques de l’entrée visuelle. La relation entre ces statistiques et l’activité neuronale peut être déterminée avec des méthodes informatiques.

Leur étude cherche entre autres à favoriser une compréhension quantitative de la façon dont ces différents aspects de l’activité neuronale touchent la mémoire, la perception et le comportement. Ils s’intéressent en particulier aux façons dont les sujets se servent des mouvements des yeux pour examiner leur environnement.

Titre: Cortical basis of visual learning

Résumé: A venir