Logo du réseau de recherche en santé de la vision Logo du fonds de la recherche du Québec - santé

Banque d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle cérébrale

Description de l’infrastructure

Un défi clef dans l’identification des origines corticales des déficits visuels est de définir ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. La vision est un sens primaire avec une importante représentation corticale. Un ensemble diversifié de zones du cortex visuel transforme les images de la rétine pour amplifier la reconnaissance d’objets complexes, le mouvement, ainsi que la perception des caractéristiques visuelles de bas niveau. La façon dont ces zones sont impliquées dans la vision « normale » est la clef pour identifier les anomalies. Étant donné que les cerveaux sont « synchronisés » pendant le visionnement naturel d’une scène identique, nous pouvons établir un ensemble de données normatives en 4-D de la fonction visuelle normale en utilisant l’IRM fonctionnelle au cours d’une tâche d’observation filmée. Particulièrement pour diagnostiquer les déficits corticaux dans l’amblyopie, nous recueillons des cartes de corrélation inter-oculaire. Ces cartes sont obtenues en prenant la corrélation de la réponse de chaque voxel au cours du temps tout en alternant l’œil droit et l’œil gauche durant la projection du même film. Quatre-vingt-quinze pour cent des intervalles de confiance des valeurs de corrélation inter-oculaire à chaque voxel peuvent ainsi être utilisés pour diagnostiquer les déficiences visuelles corticales d’un individu.

Impact de l’infrastructure

Il s’agira de la première base de données non-invasive pour une compréhension corticale du cerveau normal durant une tâche écologiquement valide. Notre base de données servira à l’identification des déficiences visuelles corticales dans n’importe quelle condition (e.g. amblyopie) d’une manière impartiale.

Accessibilité

Dans la poursuite de nos objectifs de connaissance, nous allons activement diffuser et publiciser la disponibilité de notre banque normative cérébrale en IRM fonctionnelle une fois qu’elle sera complétée. Nous nous attendons à une forte demande dans le milieu de la recherche en vision. La banque cérébrale sera hébergée sur un serveur et disponible pour téléchargement, et ce, selon le respect des règles d’éthique qui s’imposent.

Responsable de l’infrastructure

Robert Hess, PhD
Département d’ophtalmologie
Université McGill

Personne contact

Robert Hess
robert.hess@mail.mcgill.ca